Banckground

15 Mars 2019

7 établissements de restauration rapide distingués par les Trophées B.R.A. Concepts Snacking

Dans le cadre du salon Sandwich & Snack Show qui se tient les 1er et 2 avril prochains à Paris, Porte de Versailles, le magazine B.R.A. Tendances Restauration, remettra le 2 avril à 12h30 ses Trophées B.R.A. Concepts Snacking aux 7 concepts sélectionnés dans toute la France.
Des concepts inspirants et novateurs !
 
Pour la 9ème année consécutive, les Trophées B.R.A. Concepts Snacking récompenseront plusieurs concepts qui, par l’originalité de leur positionnement, de leur offre, de leur décor ou de leur management, participent à l’évolution du marché. Ces distinctions mettent à l’honneur des lieux qui présentent des idées nouvelles à suivre pour la profession. Au coeur des critères de sélection de ces prix nationaux se trouvent la créativité, l’audace, la transparence, la proximité créée avec la clientèle et la passion des fondateurs et/ou dirigeants.

" Avec un chiffre d'affaires qui a quasi doublé en 10 ans et qui représente aujourd'hui 19 milliards d'euros, le snacking a résolument intégré les habitudes alimentaires des Français. Un marché qui offre encore de belles perspectives de croissance et nous le voyons chaque année avec ces nouveaux concepts toujours plus innovants ", explique Sylvie Gaudy, directrice du salon Sandwich & Snack Show.

" Les Trophées B.R.A. mettent en exergue les concepts les plus originaux et innovants du moment. Cette année nous avons été marqués par des concepts engagés portés par la solidarité et/ou l'écoresponsabilité " ajoute Anthony Thiriet, rédacteur en chef du magazine professionnel B.R.A. Tendances Restauration.

Les 7 lauréats 2019

CAFÉ JOYEUX à Rennes et Paris
Les coffee shops intégrant le handicap

Café Joyeux « Servi avec le coeur » est une famille de coffee shops qui emploie principalement des personnes en situation de handicap mental ou
cognitif. Dans chaque adresse, des professionnels de la cuisine et du service encadrent les serveurs et les cuisiniers Joyeux, qui évoluent dans un espace adapté et organisé pour eux. 22 serveurs et cuisiniers Joyeux ont été embauchés en stage puis en CDI dans les 3 unités déjà ouvertes à Rennes et
Paris. L’offre, tant sucrée (muffins, biscuits, brownies, cheesecakes) que salée (soupes, tartes, salades, sandwichs), est préparée sur place avec des produits bio, et intègre des recettes sans gluten, veggie et véganes. D’autres ouvertures sont déjà prévues, notamment à Bordeaux, et seront en partie financées par le café signature récemment commercialisé. Joyeux est une entreprise solidaire détenue à 100 % par la Fondation qui reverse l’intégralité de ses dividendes à des associations caritatives.
● Ouvert depuis décembre 2017 ● Prix remis à Yann Bucaille, fondateur, et Benoît Vanhoffelen, manager à Paris


IBRIK KITCHEN à Paris 2e
Le resto néo-balkanique réconfortant

Ibrik Kitchen se lance le défi de restituer la cuisine de Roumanie à Paris, et d’y démocratiser la culture des Balkans. Tapissé de matières nobles comme le marbre, ce restaurant de 45 places intègre une table centrale de 10 couverts offrant à la vue une cuisine ouverte. 2 chefs y concoctent des recettes fleurant bon les étals de Bucarest, dont les Zacusca (compotée d’oignons, aubergines, poivrons grillés), Sarmale (feuilles de chou à la farce de boeuf et de porc), Mititeis (viande hachée grillée à la braise), et les soupes Ciorba déclinées au poisson, à la betterave et au chou-fleur. La touche sucrée repose sur les Papanas, des petits beignets au fromage blanc avec confiture et crème fraîche. 2 cartes sont proposées à midi (street food des Balkans) et le soir
(bistronomie), pour 2 cibles distinctes. Des cocktails du mixologue Stephen Martin complètent l’offre.
● 45 places ● Ticket moyen à 20 € le midi et 45 € le soir ● Objectif 100 couverts/jour, 50 le dimanche (brunch à 32 €) ● 650 000 € de CA prév. 2019 ●Ouvert depuis décembre 2018 ● Prix remis à Ecaterina Paraschiv, fondatrice


JARGUS à Nantes
La street food saine, solidaire et circulaire

Manger sain tout en participant à une expérience de solidarité etd’écoresponsabilité : c’est ce que propose le concept Jargus, dont la 2e unité
servira de modèle. Cela se traduit par le conditionnement des plats dans des Mason Jar, des bocaux en verre importés des États-Unis. Finis les emballages jetables et polluants, ces contenants scellés par un couvercle vissant en métal peuvent être réutilisés à titre personnel ou restitués à Jargus. Ce faisant, les clients cumulent des points écogestes leur donnant droit à des réductions à dépenser ou à offrir à des personnes en situation de précarité. Une approche zéro déchet complète ces engagements progressistes. Côté offre, de nombreuses recettes de salades et petits plats sont proposées, du poulet tandoori à la semoule méridionale en passant par l’agneau à la menthe. Une 3e adresse est déjà prévue pour 2020.

● 2e unité : 170 000 € d’investissement ● 50 m² et 32 places assises dont 16 en terrasse ● 100 clients/jour en moyenne ● 10 € de ticket moyen ● 320 000 € de CA prév. 2019, dont 70 % sur place ● Ouvert depuis mai 2018 ● Prix remis à Coralie Menuge, fondatrice


LA BOCA FOODCOURT à Bordeaux
Le véritable food court à la française

Créer un grand lieu de partage et de convivialité réunissant plusieurs concepts de restauration à Bordeaux, telle était l’ambition des fondateurs de La Boca, qui se veut être le 1er vrai food court à la française sur le sol français. Sur 1 300 m², 14 corners proposent des types de cuisines variées, de la pizza aux spécialités corses en passant par les burgers façon steakhouse et les tapas. Indépendants, tous ces kiosques répondent aux mêmes critères de travail de produits frais, respect des saisons, fait maison, exigence et innovation. Des tables communes permettent aux clients de se retrouver pour partager leur repas, tandis que les cuisines ouvertes et un bar central assurent le spectacle et dynamisent ce lieu de vie. Ouverte 7/7 jours, La Boca FoodCourt intègre aussi un bar à cocktails et un mur à bières en libre-service. Ajoutons que tout peut être payé via un système cashless dématérialisé.
● 1 300 m² ● 3 M€ d’investissement ● 18 € de ticket moyen ● Jusqu’à 1 200 clients/jour le week-end ● 7,5 M€ de CA prév. 2019 ● 30 employés ● Ouvert
depuis décembre 2018 ● Prix remis à François Bidou, fondateur


MARKOTTE à Saint-Ouen
La cuisine bio, engagée et antigaspi

Markotte démocratise le bio par-delà le périphérique parisien, avec une formule entrée-plat ou plat-dessert à 14 €, et une soupe du jour avec quiche ou sandwich à 9,50 €. Cet « organic food dealer » détonne et étonne, notamment dans son application stricte de l’anti-gaspillage. La carte est composée de 20 % à 50 % de produits récupérés selon les plats, les 100 % étant en ligne de mire. Des accords sont conclus avec des distributeurs bio pour récupérer des cagettes remplies de fruits et légumes invendus. Épluchures de citron pour aromatiser les citronnades, queues de brocolis intégrées aux quiches, surplus de pain transformé en pudding : ici rien ne se jette, tout se recycle ! Le sourcing et la saisonnalité des aliments sont des piliers du concept. Pour la viande, l’élevage biologique et responsable, et la proximité géographique des éleveurs ne sont pas négociables. Et les livraisons se font, bien sûr, à vélo.
● 60 m² ● 60 places dont 30 en terrasse ● 40 000 € d’investissement ● 16,80 € de ticket moyen ● 45 repas/jour ● 200 000 € de CA ● Ouvert depuis janvier
2018 ● Prix remis à Charlotte Bernigaud, fondatrice


SURI à Paris 2e
Le fast good des produits fermentés

Ce petit restaurant met à l’honneur les suris, autrement dit les produits naturellement fermentés (sur place). Il met en avant les vertus de cette méthode de transformation et de conservation ancestrale. Pain, fromage, bière, choucroute, sauce nuoc-mâm, kimchi et kéfir sont issus de ce process qui ne nécessite ni chimie, ni énergie, ni stérilisation ; il exhausse même le goût, produit des probiotiques et des prébiotiques naturels et enrichit les aliments. La fondatrice de SŪRI, experte de la fermentation, a conçu une carte snacking variée et de saison. Sandwichs, soupes, salades, quiches et autres petits plats healthy et bio mêlent cru, cuit et fermenté. Des crêpes au levain naturel, du bortsch (soupe russe à base de betterave fermentée), du rübli (cake aux carottes  fermentées), du kombucha et du ginger ale maison sont notamment proposés par ce concept, qui pourrait rapidement se déployer.
● 100 m² dont 35 m² de cuisine ● 20 places assises ● 350 000 € d’investissement ● Objectif : 200 tickets/jour, ticket moyen à 8 € et 300 000 €
de CA ● 8 employés ● Ouvert depuis novembre 2018 ● Prix remis à Marie-Claire Frédéric, fondatrice


VÉLICIOUS BURGER à Strasbourg
Le burger shop premium, ludique et végane

Prouver que le véganisme est accessible à tous, c’est l’ambition de ce fast good né d’un crowdfunding avec plus de 600 contributeurs. Les recettes créatives des 5 burgers proposés chaque jour sont dépourvues d’ingrédients d’origine animale au profit de produits végétaux, biologiques et locaux. Si le
Queen Cheese a tout d’un cheeseburger, son steak est fait d’une dizaine d’ingrédients (légumes, céréales, épices) et son fromage d’huile de coco, d’épices et de fécule de pomme de terre. Vélicious Burger travaille au rythme des saisons, privilégie les circuits courts et repose sur l’écologie : emballages biodégradables, système de compost et décoration pédagogique, en plus d’être ludique (cabanons de jardin, balançoires). Lancé en franchise en janvier,  le concept 100 % végétal fait déjà l’objet d’une trentaine de candidatures.
● 80 m² ● 200 burgers/jour ● 15 € de ticket moyen ● 750 000 € de CA, dont 20 % par livraison ● Ouvert depuis juillet 2017 ● Prix remis à Cédric Mincato,
fondateur


2 rendez-vous avec B.R.A. sur le Zapping du Snacking, au coeur du Sandwich & Snack Show :
- le lundi 1er avril de 11h30 à 12h pour la présentation des résultats du Panorama B.R.A
- le mardi 2 avril de 12h30 à 13h30 , au coeur du Sandwich & Snack Show, pour assister à la remise des prix et à une table ronde professionnelle et gratuite entre les dirigeants récompensés, qui traitera de l’évolution du marché et des clés du succès en 2019.Ces 2 événements seront animés par Anthony Thiriet, rédacteur en chef de B.R.A. Tendances Restauration, le magazine professionnel national de la restauration contemporaine.

Sandwich & Snack Show, le salon 100% snacking !
A l’aube de ses 20 ans, le Sandwich & Snack Show réaffirme plus que jamais son leadership et son avant-gardisme sur le segment de la restauration rapide et de la vente à emporter. Rejoint par Parizza et le Japan Food Show, le salon proposera plus que jamais aux professionnels de la restauration un rendez-vous résolument unique à la croisée des univers du snacking, de la restauration italienne et japonaise. Au programme de cette plateforme business hors du commun qui rassemble chaque année plus de 400 exposants et 10 000 visiteurs, des événements originaux mettant en lumière les concepts les plus pertinents et les spécialités emblématiques du moment pour un décryptage pointu de la restauration rapide, italienne et japonaise. Sans oublier, les interventions des meilleurs experts du marché et des têtes d’affiche de la restauration qui se retrouveront sur le plateau du Zapping du Snacking autour des grands enjeux de la restauration rapide.
CAS 1 / Si l'option est activée dans epresspack setting